Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

En abordant ce sujet, gardons bien à l'esprit que ces données concernent principalement le lough Derg, que chaque région est soumise à des conditions climatiques différentes et que des paramètres tels les profondeurs, les surfaces et l'exposition aux vents de ces plans d'eau, influent sur l'évolution du biotope à travers les saisons, sur la période de fraie et le comportement des poissons.

 

 

Le printemps (de fin mars à juin) : Lors d'une année aux conditions météorologiques normales, fin mars correspond à la fin de la période de fraie, et la température des eaux va progressivement passer de 10° jusqu'à environ 15° courant juin, favorisant ainsi la croissance des herbiers qui constitueront un des principaux habitats de toutes les espèces piscicoles. En évoquant la fin de la fraie, il faut tout de suite penser que le brochet (en particulier les femelles) va dans un premier temps penser à retrouver des forces et s'alimenter considérablement après des mois de jeûne dus à la quantité d'oeufs qui comprimaient son estomac  l'empêchant de se nourrir convenablement.

Au début du printemps, quand les herbiers ne sont qu'au commencement de leur croissance, il convient de pêcher dans des couches d'eau superficielles variant de 1 à 3 mètres, avec des appâts morts, aux leurres, et à la traîne. A partir de fin avril, quand les herbiers se sont déjà bien développés, il est préférable d'utiliser des leurres qui évoluent dans les couches d'eau de 50 cm à 2 mètres et de traîner à proximité jusqu'à 3 mètres de fond.

 

 

L'été (de juin jusqu'à début septembre) : A ce stade de l'année où la température des eaux varie de 16° à 19°, période riche en poisson fourrage, le brochet peut aussi bien se trouver dans les herbiers, ou juste au dessus, ou bien encore en pleine eau.

Cette saison n'est pas facile pour pêcher le grand carnassier : bredouilles et périodes fastes alternent souvent en raison des fortes chaleurs. Les meilleurs résultats sont obtenus en traîne dans des eaux profondes de 5 mètres, et aux leurres de surface au dessus des herbiers ; les pêcheurs devront compter sur les bienfaits du vent qui vient rafraîchir la surface des lacs.

 

 

L'automne ( de début septembre à fin novembre) : Définie par beaucoup comme "l'arrière saison", l'automne constitue une des meilleurs période de l'année pour la pêche du brochet.

La température de l'eau qui avoisine les 18° début septembre, va progressivement redescendre à environ 9° en novembre, déclanchant ainsi un regain d'appétit chez notre compère le brochet, qui va emmagasiner beaucoup de calories avant l'arrivée de l'hiver et la raréfaction du poisson fourrage.

 

Jusqu'aux alentours du 10 octobre, il ne faut pas hésiter à pêcher au dessus des herbiers avec des leurres de toutes sortes, puis à la traîne dans des zones pouvant aller jusqu'à 5 ou 8 mètres de profondeur.

Pour obtenir des résultats conséquents, il est souvent judicieux d'utiliser du poisson mort avec un bouchon, ou posé sur le fond, mais aussi en traîne.

 

                  

L'hiver (de début décembre à fin mars) : L'eau est devenue plus froide et les brochets se déplacent plus lentement, par conséquent il convient également de pêcher plus lentement, parfois avec un bateau ancré juste à proximité des fosses profondes de 5 à 12 mètres où se tiennent généralement les brochets, mais il faut également penser à présenter des appâts entre 1 et 3 mètres de fond au cas ou quelque poisson venait à se mettre en chasse.

De mi février à fin mars, il se prend pas mal de brochet sur le Derg, bien que ce soit généralement la période de fraie, qui je vous le rappelle, peut être avancée ou retardée en raison de la météo.

Il arrive parfois qu'une grosse truite (ouverture le 17 mars sur le Derg, jour de la Saint Patrick) vienne prendre un poisson mort posé sur le fond.

 

 

 

horizontal rule