Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

Enfin au lough Mask & au lough Carra

 

vers page séjours

Jusqu’avant notre arrivée dans cette région, nous avions pêché le lough Derg et des petits lacs de l’East Clare, puis le lough Corrib dans sa partie Nord, et nous sommes passé plusieurs fois à côté du lough Mask sans jamais y tremper une ligne. L'endroit nous a toujours semblé très attirant, en particulier dans sa partie Est où quelques belles îles constituent des bons postes pour la pêche de la truite. A présent nous sommes enfin sur cet autre grand lac, et nous allons tenter de tirer notre épingle du jeu, ou à défaut, prendre beaucoup de plaisir dans un environnement que nous avons hâte de découvrir.

                           

Lors de notre première sortie sur le Mask, le dimanche, les conditions météo sont plutôt bonnes, et nous allons en profiter pour découvrir la configuration des fonds de ce lac tout au long de la rive Est. D'entrée, nous constatons que l'endroit est vraiment très rocailleux, même trop rocailleux pour prospecter avec une technique de traîne et naviguer sans risquer parfois de s'échouer sur des roches. Nous perdons rapidement quelques leurres dans ces endroits qui doivent sans aucun doute être un paradis pour la truite que nous voyons sauter de temps à autre, bien que nous soyons proche de la période de reproduction de ce poisson qui commence à migrer vers les frayères et les rivières qui alimentent le lac.

Mis à part quelques perches que nous avons rapidement "touché" sur une zone bien précise, nous n'avons pas la moindre attaque de brochet, ni même de truite... c'est démoralisant, car nous étions plein d'espoir avant notre arrivée dans ces lieux. Nous sommes venu ici pour découvrir ce lac qui avait une excellente réputation par le passé, et ensuite tirer quelques enseignements...

                           

Les jours suivants, le temps se dégrade, et nous sommes obligés de pêcher sur la zone à brochet que nous avait indiqué notre hébergeur ainsi qu'un pêcheur local. Nous pêchons à la fois avec du poisson mort ainsi qu'avec différents leurres. Alors que mes deux collègues n'ont pas la moindre touche, un brochet de taille modeste s'attaque une première fois à mon appât mort avant de le relâcher, puis à mon "shad" d'environ 15 cm... malheureusement, je le manque au ferrage. Ensuite, en déplaçant mon poisson mort, j'ai une nouvelle attaque; cette fois, je laisse mordre pendant une bonne trentaine de secondes avant de ferrer très énergiquement. C'est lourd, voire très lourd... cette fois j'ai une belle pièce sur ma ligne, mais le combat ne dure qu'environ 10 secondes... le trident que m'avait donné un de mes collègues à malheureusement cassé... Déception !!! Par la suite, je "prends" un petit "becou" d'à peu près 40 cm sur une ondulante, et le lendemain un autre petit pike d'environ 60 cm sur un jerk... bien maigre consolation !

Des pêcheurs locaux dans une barque équipée d'un sondeur, par conséquent qui avaient localisé les brochets, ne sont pas plus chanceux que nous. Ils ont pêché tous ce secteur durant toute la journée sans que nous les voyons sortir le moindre poisson. Nous en déduisons que c'est une semaine sans...

 

Comme les conditions météo ne s'améliorent pas beaucoup, notre hébergeur nous propose d'aller pêcher sur un autre lac moins profond, moins rocailleux aussi, et surtout plus propice à la pêche du brochet.

                           

D'entrée nous sommes agréablement surpris par la configuration de ce plus petit lac, mais nous ne "touchons" aucun poisson en ce premier jour de pêche; pas plus que d'autre pêcheurs qui recherchent également le brochet aux leurres en dérive.

                           

Notre dernier jour de pêche, nous revenons sur ce lac, et Mimile sort enfin une perche puis un petit pike, alors que Didier C. enregistre le meilleur résultat de tout notre séjour avec un joli brochet de 90 cm pour 6,2 kg (13.66 lb) qui, comme tous nos poissons (peu nombreux...) retrouve son élément naturel après une séance photo.

                           

 

Au cours de ce séjour, nous n'avons pas négligé le tourisme que nous avons pratiqué en grande partie lors de nos trajets vers notre lieu d'hébergement, et durant notre retour vers Cork. Ainsi, nous avons pu visiter The Rock of Cashel, mais aussi les ruines de Cong Abbey puis ensuite les abords d'Ashford Castle, et le très joli Swiss Cottage.

                       

The Rock of Cashel

                       

 Cong Abbey

                       

 Ashford Castle

                       

 Swiss Cottage

 

Du point de vue pêche, ce fut un séjour "galère", mais nous reviendrons tout de même une autre année dans cet endroit pour pêcher le second lac au printemps. Cette fois, heureusement que nous avons passé d'autres moment bien agréables en faisant un peu de tourisme, ainsi que lors de nos soirées à la maison autour d'une bonne table... nous sommes devenus "maîtres" dans la préparation d'un breuvage local : l'Irish Coffee !!!

vers page séjours

 

horizontal rule