Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

La suite de notre séjour sur le Derg

 

vers page séjours

La période de fêtes terminée, nous retournons à la pêche au brochet sur le Derg pendant 2 jours, et sans plus de résultats ; les autres pêcheurs présents ne font pas mieux que nous... Les beaux jours de mars et avril sont bien loin et les poissons sont inactifs suite au rafraîchissement soudain de ce mois de mai ; les éclosions de mouches sont peu nombreuses et la fraie du brochet n'est pas tout à fait terminée, Claude A... notre pêcheur au coup n'ose même pas sortir son matériel. Ils se contente de pêcher le brochet avec le reste du groupe.

Notre hôte, nous invite à aller pêcher la truite sur le lough Corrib au Connemara, et après 1 heure 30 de route, Alain, Claude H. et moi-même, nous lançons dans cette aventure en compagnie de Padraig, Paddy et Nick, sur un lac bien plus calme que le Derg mais parsemé de nombreux rochers ; pendant ce temps nos 3 autres compagnons restent sur le Derg pour tenter de prendre quelques brochets de plus belle taille.

oughterard harbourg    truite irlande   

Alain et sa première truite à la mouche

Tout commence bien, Alain ne tarde pas à prendre sa première truite à la mouche, Claude et moi et manquons chacun une, et l'autre équipage en prend 3 à son tour ; les truites sont très actives, et les gobages nombreux. Notre joie est vite calmée à l'approche d'une nouvelle pluie soutenue accompagnée d'un vent assez fort. Il est grand temps de prendre un bon repas à l'irlandaise sur une île toute proche : un bon moment en compagnie de gens agréables qui pêchent pour le sport et le respect de la nature ; chose que l'on aimerait bien voire plus souvent dans notre pauvre France.

L'après-midi, le temps est devenu complètement déplorable avec un très fort vent et une pluie qui n'en fini pas, nous ne prenons plus rien et c'est déjà l'heure de rentrer à notre hébergement près du Derg pour y retrouver le reste du groupe qui n'a pas fait mieux que nous.

Casse croûte irlandais sur une île au lough Corrib

 

Le lendemain, nous décidons de retourner pêcher le brochet sur le Derg, mais nous ne constatons aucune amélioration tant au niveau de la météo qu'à celui des prises qui sont de plus en plus rares.

         brochet irlande         brochet irlande

 

Comme le mauvais temps persiste, nous repartons faire du tourisme et visitons toute la région du Burren : "Cliffs of Moher", la route côtière, un arrêt au restaurant "Monks", visites des grottes "Aillwee Cave", Pulnabrone Dolmen, et retour à la maison. Le dernier jour est consacré à la découverte des rives du Derg jusqu'à l'amont, ainsi qu'une tourbière avant de retrouver le petit lough Atorick dans un endroit complètement sauvage.

 

                                           

 

Résultats : Lors de ces vacances nous avons pêché pendant 9 jours (seulement), ce qui nous a permis de "prendre" 43 brochets (le plus gros 75 cm), 16 perches et une truite à la mouche ; à l'exception de 2 perches utilisées pour la pêche, toutes nos prises sont retournées à l'eau dans l'excellentes conditions.

Pour conclure, nous retiendrons les bons moments passés en groupe, et nous nous abstenons de faire des prévisions dès à présent. Nous n'avons pas eut de chance avec cette mauvaise météo, et il est bien difficile de prévoir une période favorable pour un autre voyage ; nous attendons également les résultats que ferons d'autres amis fin septembre et en octobre prochain afin d'avoir quelques données supplémentaires. Nous voulons aussi nous accorder un temps de réflexion.

 

Suite à toutes ces sorties en Irlande entrecoupées de hauts et de bas, (c’est également le cas pour d’autres pêcheurs rencontrés sur Internet et passionnés par ce pays), nous devons bien admettre que tout est lié aux conditions météo, mais aussi en raison de la constante pression de pêche ; le poisson est éduqué et le choix de nouvelles techniques (ou du moins de techniques peu employées là bas) est à présent primordial.

Quand vous programmez un voyage un an à l’avance, vous ne pouvez savoir le temps qu’il va faire lors de votre séjour ; il est alors important de consulter les rapports de pêche du moment et d’avoir quelques renseignements de la part de quelques amis qui ont la chance de pouvoir pratiquer la pêche du carnassier en France sur des plans d’eau privés pendant la période de fermeture.

Commentaire 2005 : Un temps froid et pluvieux à rendu ce séjour difficile, tout au moins la pêche. Nos techniques basées en grande partie sur la traîne et les pêches du début des années 1990, ne sont plus "au top" pour espérer avoir d'excellents résultats. Le lac compte encore de très belles pièces : pour preuve les jolis "becs" (entre 15 et 20 livres) pris au jerkbaits par un hollandais lors de la compétition qui était organisée pendant notre séjour. J'en conclus que le Derg retrouve rapidement un cheptel digne de sa taille et bientôt de celui qui a fait sa réputation par le passé... les belles prises (au dessus du mètre) réalisées par le groupe des "pêcheurs lorrains" lors des séjours suivants le confirment, et c'est tant mieux !!!

vers page séjours

 

horizontal rule