Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

Début mai 1996...

Quelle pêche sur le Derg !

 

vers page séjours

 

                                       

 

Deux longues années d'attente viennent de passer, et le moment de retourner pêcher le Derg est enfin arrivé !!! Notre groupe quelque peu modifié est prêt pour tenter la nouvelle aventure, et chacun a encore en mémoire les paroles de notre guide : "venez début mai, c'est meilleur pour la pêche du brochet..." et nous ne demandons qu'à y croire.

Cette fois, nous changeons quelque peu notre façon de voyager jusqu'à Paris en prenant le train, puis ensuite l'avion et bien sur les voitures de location. Cette option n'est pas vraiment meilleure que le bus en raison des horaires, des nombreux arrêts et des wagons surpeuplés par les militaires qui rentrent en permissions.

Arrivés à destination un accueil des plus chaleureux nous attend chez la famille qui nous héberge : c'est la fameuse "Irish hospitality", et un tel remontant vous plonge tout de suite dans l'ambiance et les traditions du pays.

                                                   

Tout comme lors du précèdent séjour, nous pêchons sur le lough Derg, mais cette fois SURPRISE, une compétition de pêche au brochet se déroule sur le lac avec la participation de nombreux pêcheurs locaux et étrangers, et bien sur nous y prenons part. Tout commence par un "Irish coffee" dans le port avant de s'attaquer aux choses sérieuses.

                                                       

D'entrée, nous ne pouvons qu'apprécier la qualité de la pêche, les prises sont nombreuses, et nous constatons que notre guide avait raison. Il y en a pour tout le monde, mais dans notre groupe c'est Alain qui se distingue le plus ; une bonne surprise l'attend en soirée lors de la remise des prix : il se classe 3é au général, notre groupe termine 1er au niveau international, et nous sommes bien sur très fiers de notre performance.

       brochet irlande       brochet irlande

 brochet irlande       brochet irlande       brochet irlande

Cette semaine de vacances est tout à fait remarquable, les poissons sont présents, le beau temps également, et nous prenons nos repas de midi sur des îles tellement nous apprécions ces moments loin du stress de la vie quotidienne.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, le voyage de retour est toujours plus ou moins déplaisant, mais quand tout le monde est satisfait, on oublie vite les petits désagréments comme le transport des nombreux bagages entre autres.

En conclusion de ce séjour, nous pouvons retenir plusieurs points positifs : la pêche et les conditions excellentes bien sur (environ 240 brochets pour tout notre groupe de 11 personnes et cette année une prise d’un brochet de 1,05 m), mais aussi les prix très attractifs pour les locations de maisons sans oublier la sympathie des gens.

brochet irlande

En mai les herbiers sont en pleine croissance, il faut donc varier ses techniques et pêcher avec des plus petits poissons nageurs ou traîner plus au large; la pêche au poisson mort donne aussi de bons résultats.

Commentaire 2005 : Aujourd'hui encore, nous n'arrêtons pas de parler de ce fameux séjour théâtre de notre record concernant le nombre de prises qui toutefois étaient de tailles inférieures à celles de mars 1994. Il faut bien reconnaître que nous sommes arrivés au bon endroit au bon moment : juste après la période de fraie, quand les poissons reprennent des forces. Parfois nous n'avions pas encore terminé de dérouler nos lignes que notre pote Alain avait déjà un bec sur la sienne... complètement dingue cette situation... Le matin c'était les leurres de couleur bleu/argent ou bleu/blanc qui étaient prenants quand le ciel était encore un peu couvert, et l'après-midi il fallait en utiliser de couleur orange avant que le soleil ne domine et que les poissons restent "bec cloué" !

C'est aussi cette année là que les premières pollutions sur la Shannon (qui traverse le Derg) ont probablement commencées : en effet nous avons remarqué une très grande quantité de grosses brèmes mortes qui s'échouaient sur les berges et les îles, mais nous pensions simplement à une probable maladie qui venait à toucher cette espèce uniquement...

vers page séjours

 

horizontal rule