Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

Les distilleries & les whiskeys

en Irlande

                                                       

De nos jours, les distilleries irlandaises sont peu nombreuses car elles ont toutes été confronté à des difficultés financières et commerciales au début du siècle dernier. Voyons de plus près ce qui s'est réellement passé...

 

vers page précédente

 

Un peu d'histoire

A la fin du 18è siècle, l'Irlande compte environ 2000 distillateurs, qui sont pour la plupart clandestins. Ensuite le commerce légal vient à se développer, et c'est ainsi que trois grands noms viennent rapidement dominer leurs concurrents : la Old Bushmills en 1784 au niveau national (1608 en régional), Jameson en 1780 et Power en 1791. En 1880, le pays peut recenser quelques 160 distilleries pour environs 400 marques. A cette époque, les whiskeys irlandais s'exportent vers l'Amérique, et un peu partout à travers le monde (même en Ecosse) par le biais d'un commerce assuré par les anglais dans leurs colonies, ou ex colonies.

bullet On pouvait ainsi citer quelques-unes des plus grandes distilleries du pays au 19è siècle :
bulletOld Bushmills implantée  sous licence depuis avril 1608. C'est la plus vieille distillerie au monde.
bulletJameson, crée en 1780 à Dublin par John Jameson. En 1805, Jameson était le plus grand producteur mondial de whiskey.
bulletPower, également installée à dès 1791, qui pris le nom de John Power & Son Distillery
bulletKilbeggan, fondée en 1757 dans le village du même nom, qui devint la Locke Distillery à partir de 1843.
bulletMidleton, crée en 1825 dans ce même village à proximité de Cork.
bulletTullamore, crée en 1829 dans la ville du même nom (assez proche de celle de Kilbeggan).

Malheureusement les années qui vont suivre vont être fatales à la vente puis la production de l'Irish Whiskey...

Depuis longtemps les anglais occupent toute l'île d'Irlande, et oppriment le peuple qui finit par se révolter. S'en suit la guerre d'indépendance de 1919 à 1922, puis une guerre commerciale, instaurée par l'Angleterre, mécontente de l'indépendance de l'Irlande. Elle déclare un embargo sur les produits irlandais dans tout le Commonwealth, et comme si cela ne suffisait pas, aux Etats-Unis, grand consommateurs d'Irish whiskey, arrive la période de la prohibition qui donne le coup de grâce à la production irlandaise.  Dans de telles conditions, vous vous doutez bien que bon nombre de distilleries irlandaise ont du "mettre le clé sous la porte". C'est à cette époque que les whisky écossais ont débuté leur véritable expansion.

Cependant, en 1966 quatre gros producteurs réussissent à survivre : la Old Bushmills implantée à Bushmills, dans le nord (toujours annexée par le Royaume Uni), puis les trois plus grandes de la République d'Irlande : John Jameson & Son, John Power & Son de Dublin , et la Cork Distillers Compagny, propriétaire de la distillerie de Midleton. Ces trois dernières s'unissent et créent le groupe "Irish Distillers" qui construit une toute nouvelle usine à Midleton, à côté de l'ancienne distilleries reconvertie en musée pour le plus grand plaisir des touristes. De nos jours, les trois quarts des whiskeys irlandais sont produits dans cette structure ultra moderne.

Qu'en est-il aujourd'hui ?

bullet On distingue deux géants du whiskey irlandais, plus un troisième producteur pour le moins prometteur.
bulletLa Old Bushmills toujours bien ancrée sur sa base d'origine,
bulletLa Midleton, qui regroupe les marques de renom tel Jameson, Powers, Tullamore, Paddy, Midleton
bulletLa Cooley, crée en 1988 suite au rachat de la licence de Kilbeggan. Elle est basée à proximité de Dundalk (nord de Dublin), juste avant la frontière avec l'Irlande du Nord. Cette distillerie a eu le mérite d'innover en créant le Greenore, un whiskey à base de grains de maïs, mais aussi le Connemara qui est tourbé contrairement aux autres whiskeys. Elle produit à nouveau le Tyrconnell un single malt qui connu un très grand succès aux Etats-Unis avant la prohibition.

 

bullet Le retour de marques anciennes, et l'arrivée de petits nouveaux.
bulletLa Kilbeggan a recommencé à produire (en 2007) un blend fruité et léger distillé 2 fois.
bulletLa Tullamore Dew, est en phase de reconstruction et devrait commencer à distiller en 2014
bulletLa Dingle Distillery, petite distillerie du Kerry, a ouvert ses portes en 2012. Il faudra attendre trois années avant de pouvoir déguster ses premiers whiskeys. Tout comme certaines distilleries de renom, elle distille également d'autres alcools : Gin & Vodka.
bulletLa Walsh Whiskey Distillery  a également vu le jour en 2012 à Carlow. Elle produit le célèbre Irishman.
bulletLa Echlinville, a été crée en 2013 à Kircubbin dans le comté de Down en Ulster.

 
bulletSelon les dernières nouvelles, 6 autres candidats attendent de pouvoir se lancer dans la production de leur produits. Et comme la demande de whisky est à la hausse, voici probablement le renouveau des spiritueux irlandais.

 

Quelques précisions à propos des whiskeys et whisky

* Les connaisseurs que vous êtes, auront retenu que les whiskeys irlandais sont distillés 3 fois, contrairement aux whisky écossais qui ne le sont que 2 fois.

* Les plus grands consommateurs de whisky au monde sont les....... français Oui, bon, Ok. On ne va pas non plus demander une médaille

* Blended whiskey : c'est un assemblage de plusieurs whiskeys de malt et whiskeys de grain en provenance de plusieurs distilleries.

* Pure malt whiskey : un assemblage de plusieurs whiskey de malt en provenance de plusieurs distilleries.

* Single malt whiskey : c'est un whiskey de malt issu d'une seule distillerie. Donc pas de mélange.

* Pure pot still whiskey : ce whiskey est élaboré à base d'un mélange d'orge maltée et non maltée.

 

vers page précédente

 

horizontal rule