Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

DERRY

vers page précédente

 

derry                                       

 

Derry ou Londonderry (Doire ou Doire Cholm Chille en irlandais) signifie "les chênes de Colm-Cille". Derry est la deuxième ville la plus importante d'Irlande du Nord après Belfast. Elle compte 105 000 habitants et possède un aéroport.

                                                   

Une querelle historique règne concernant le nom de la ville. La plupart des habitants nationalistes (catholiques) l'appellent Derry, nom que la ville a toujours porté. La plupart des habitants unionistes (en général protestants) l'appellent Londonderry, rebaptisée ainsi au 17è siècle pour punir un peu plus les Irlandais lorsque la ville fut parrainée par les corporations de Londres. La ville est d'ailleurs constituée de deux parties distinctes, de part et d'autre de la Foyle, l'une majoritairement catholique, l'autre protestante. La ville représente un lieu important de l'histoire irlandaise, puisqu'une importante résistance républicaine s'est toujours manifestée. En effet, Derry, de par sa situation géographique, a souvent été le lieu d'événements politiques majeurs : au 17è siècle d'abord, avec le plus long siège de l'Histoire Britannique (105 jours). Cette "occupation" entraîna une Grande Famine, touchant presque exclusivement la communauté catholique. La ville connut ensuite aux 18è et 19è siècles une importante émigration vers les Etats Unis. Des bateaux pleins d'émigrés partaient alors du port de Derry vers la côte Est, notamment vers le New Hampshire, la Caroline du Sud et Philadelphie. D'ailleurs, dans l'État du New Hampshire, on trouve une ville du nom de Derry.

                                       

Mais c'est certainement dans les années 1960 que la ville exprima le plus sa farouche résistance envers les Britanniques. Ce que les médias de Grande-Bretagne nomment pudiquement "Les Troubles", débutent en 1969 avec les barricades montées dans le Bogside; les affrontements avec l'armée britannique dureront plusieurs jours. Une fresque orne d'ailleurs un des murs du Bogside représentant un jeune avec une Petrol Bomb.

                          bloody sunday                        

Il y eut ensuite le Bloody Sunday de 1972 au cours duquel 14 personnes furent tuées par l'armée : Le dimanche 30 janvier 1972, une manifestation pour les droits civiques était organisée, malgré l'interdiction faite par le gouvernement britannique. Après un départ du quartier de Creggan, cette marche redescendit vers le Bogside, et au niveau de Rosville Street et de Glenfada Park les militaires commencèrent à tirer sur les manifestants, croyant que l'IRA leur tirait dessus. Tous les ans, le dernier dimanche de janvier, une marche commémorative a lieu en souvenir. Un musée a été ouvert en 2007 (Museum of Free Derry).

                                       

La ville est le principal centre d'achat du nord-ouest, accueillant deux grands centres commerciaux : le "Foyleside Shopping Centre" qui compte 45 magasins et 1430 places de parking, et le "Richmond Centre", composé de 39 magasins.

(source : http://fr.wikipedia.org/)

vers page précédente

 

horizontal rule