Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

BELFAST

vers page précédente

 

Belfast (Béal Feirste en irlandais) est la principale ville d'Irlande du Nord et de la province irlandaise d'Ulster, avec une population de 279 200 habitants en 1999, mais quand on prend en compte les banlieues, elle abrite environ 750 000 personnes. C'est le siège du gouvernement d'Irlande du Nord, et le chef-lieu du comté d'Antrim. Depuis 1888, Belfast possède officiellement le statut de cité.

belfast                        parlement à belfast                       

Belfast est située à l'embouchure de la rivière Lagan et est entourée de collines ("Black Mountain" et "Cavehill", où l'on peut voir le fameux "nez de Napoléon", un affleurement basaltique qui sépare Belfast de sa banlieue Glengormley). Le lit de la Lagan a été réaménagé, et le centre ville est piétonnier. Le climat est typiquement océanique, marqué par des hivers plutôt doux, des étés frais et une humidité importante toute l'année.

Le site de Belfast a été occupé depuis l'Âge du bronze, et on peut y trouver des ruines de fortifications datant de l'Âge du fer, ainsi que le célèbre anneau du Géant (Giant's Ring). Au début du17è siècle Belfast a été occupée par des colons anglais et écossais, selon un schéma d'implantation élaboré par Arthur Chichester, ce qui n'a pas manqué de créer des tensions avec la population autochtone qui s'est rebellée en 1641. Les huguenots français s'y sont également établis pour y faire le commerce du lin.

                                               

C'est à Belfast que le Titanic, le plus grand paquebot de croisière du monde de l'époque, fut construit par les chantiers navals Harland and Wolff entre 1909 et 1911. Belfast possède la plus grande cale sèche du monde, et les grues géantes du chantier naval de Harland and Wolff dominent l'horizon. Belfast était historiquement la ville industrielle la plus importante en Irlande.

                                                               

Belfast est devenue le centre du protestantisme irlandais, et la capitale d'Irlande du Nord en 1922. Pendant une grande partie de son histoire, Belfast a été tiraillée par les divisions religieuses entre catholiques et protestants, qui ont abouti à la guerre civile (Troubles) qui s'est produite entre les années 1960 et les années 1990. La ville, divisée de facto en secteurs catholiques républicains (fiefs de l'IRA) et protestants unionistes, a ainsi vécu entre attentats, émeutes et était quadrillée par l'armée britannique. Plus de la moitié des 3 500 morts du conflit l'ont été à Belfast. Actuellement, le centre historique de Belfast renaît suite aux investissements de la "Laganside Corporation", une société publique. Londres l'avait chargé dès 1989 de la revitalisation du centre ville et des abords de la Lagan, la rivière qui traverse la ville, en créant des logements, des bureaux et des infrastructures de commerce et de loisirs. Le processus de paix et la sécurisation (postes de police, caméras de surveillance) aidant, le centre ville est redevenu un lieu particulièrement animé, où les bars, les restaurants et les clubs se multiplient. Néanmoins, des tensions demeurent en périphérie, en particulier au nord de la ville. Des émeutes éclatent de manière sporadique aux abords des interfaces et des "peacelines" qui séparent les communautés. Pour les travailleurs communautaires, ces incidents n'ont pas forcément de connotation politique, mais elles sont plutôt le fait de jeunes qui s'ennuient. Certains observateurs les qualifient même "d'émeutes récréatives".

                        belfast                       

Les monuments de Belfast.

L'hôtel de ville (« City Hall »), datant de 1903, Queen's University (1849) et d'autres constructions de style victorien ou edwardien sont ornés de nombreuses statues. On peut aussi y découvrir deux autres imposants bâtiments abritant des banques : l'Ulster Bank (1860) et la Northern Bank (1769).

(source : http://fr.wikipedia.org/)

vers page précédente

 

horizontal rule