Accueil
Irlande
Tourisme
Hébergement
Infos pratiques
Voyager vers l'Irlande
Meteo
Lacs
Rivières
Pêche
Pike & Coarse fishing
Trout & Salmon fishing
Séjours
Galeries photos
Liens

 

Deux semaines sur les lough Corrib et Derg

 

vers page séjours

Nous revenons à cette formule de deux semaines dans deux régions différentes comme nous l'avions fait en 2002, mais cette fois nous ne sommes que quatre personnes à rallier l'Irlande.

Le vendredi 31 mars au matin, départ de Sarrebourg pour aller à Roscoff via Orléans et prendre le nouveau ferry « Pont Aven » en fin de journée par la compagnie Brittany Ferries. Après environ 14 heures de traversée de nuit, arrivée à Cork en fin de matinée, plus précisément au port de Ringaskiddy, et départ en voiture vers le Connemara pour rallier notre hébergement dans le comté de Galway, sur la rive ouest du lough Corrib, un haut lieu pour la pêche des salmonidés. Un trajet d’environ 245 km et 4 heures de conduite.

 

Première semaine... Le Corrib

Nous logeons  dans un Lodge sur les rives du lac, et nous recherchons essentiellement la truite, composée de 4 variétés toutes dérivées de la fario : brune, gilaroo, sonagen et ferox (de grande taille et à l'image de son nom).

A notre arrivée au Lodge, bien que cette journée soit ensoleillée, nous constatons de suite de le vent du nord ouest en provenance d'Islande, nous apporte une vague de froid pas bien agréable, et peut-être pas formidable pour la pêche, mais bon, nous n'avons pas le choix et devrons "composer" avec !!!

Après avoir pris possession de notre logement, et suite à une nuit d'un sommeil réparateur, nous avons rendez-vous aux barques en contre bas de la maison, avec notre hébergeur, qui nous conduit sur le lac pour nous montrer les habituels bons endroits et nous expliquer la configuration des lieux ; ensuite débute la pêche proprement dite.

Bien pressés de sortir quelques truites aux belles couleurs, nous allons directement sur des zones d'enrochement où ont lieu les éclosions d'insectes et qui constituent (à certaines périodes de l'année) de véritables garde manger pour ce poisson. Nous débutons par une pêche aux leurres en dérive, nous basant sur nos connaissances acquises lors de notre séjour de mars 2002 sur ce même lac. Après une heure de pêche et plusieurs changements d'endroits, toujours pas la moindre touche, et pas d'insectes non plus d'ailleurs ; puis déjà la fin de la matinée et une première concertation entre gars de l'équipe. Nous décidons alors de faire plus ample connaissance avec le lac en nous orientant vers une pêche de traîne autour des îles ainsi qu'au large, et c'est ainsi que dans l'après-midi Claude touche une magnifique truite ferox de 84 cm pour 5,560 kg (12.25 lb) sur une ondulante "Era" dans des eaux profondes.

truite irlande                                                 truite ferox

Une prise de grande qualité

 

 

Combat avec une ferox

 

Voici une prise qui fait des envieux et qui gonfle le moral qui toutefois n'est pas au beau fixe pour les autres membres du groupe tant les prises se font attendre ; cependant, Alain prend une belle truite d'environ 60 cm sur poisson nageur... ahhhhh ces pêcheurs distraits et mal équipés qui oublient leur mètre au local. Ensuite, ce sera au tour de Jean Marc de sortir une jolie brune.

                                                   

Truites brunes du Corrib

 

Il semblerait que cette année soit favorable à Claude qui cette fois va connaître le bonheur de sortir un gros brochet (devenu rare sur le Corrib) toujours avec son ondulante "Era"... le bec en question mesure 1,05 m pour un poids de 8 kg (17,63 lb)... sacré pêcheur au coup qui se découvre des talents cachés ainsi qu'une pré disposition à la pêche des carnassiers !

                                                          

C'est l'année à Claude

 

Un des rares brochets rescapé du lough Corrib

 

Alors que plus personne ne reprend du poisson et que Didier est toujours bredouille, voila que Claude sort une truite de 42 cm, également de la perche, cette fois avec un poisson nageur plongeant de couleur orangée. De retour au Lodge, nous commençons à entendre une certaine chanson évoquant la situation particulière d'un chef de gare ! Claude est retraité de la SNCF... ça chambre !

Didier doit attendre jusqu'au jeudi pour enfin sortir une fario de 42 cm et voir son coéquipier clôturer cette première semaine par une truite brune de 48 cm... quel personnage notre chef de gare !

truite fario                                                      truite brune

Avant de quitter le Lodge, Gerry nous précise qu'en période de froid, et en l'absence d'insectes aux alentours des îles, donc absence de nourriture, les truites se cantonnent dans des eaux plus profondes et se nourrissent de mollusques et alevins ; ces mêmes propos me seront confirmés la semaine suivante par Eamon qui est un fin pêcheur de truite.

Nous avons déduit que Gerry qui nous rencontrait pour la première fois, s'est contenté de nous donner quelques indications de base, et ce n'est qu'à la fin de notre semaine chez-lui, quand il en savait un peu plus à propos de notre mentalité (catch & release) et de notre attitude, qu'il nous a fait ces révélations.... nous aurions fait de même à sa place !!!

L'endroit est très plaisant, et à proximité d'excellents spots, le Lodge est très fonctionnel pour 4 personnes, les bateaux de Gerry sont parfaits.... une expérience à renouveler...

 

A la fin de cette première semaine, nous repartons vers le lough Derg, mais comme la journée ne peut être destinée à la pêche, nous en profitons pour faire un peu de tourisme et visiter quelques endroits dans la région du Burren.

 

vers page séjours

 

horizontal rule